La masturbation chez l’homme : un couteau à double tranchant ?

Mis en ligne par Antoine, le 16 octobre 2015

 

Aujourd’hui, les sujets sexuels comme la masturbation ne sont plus un tabou et la littérature y afférent foisonne, hors comme en ligne. Nombreux sont les sexologues qui recommandent d’ailleurs sa pratique à leurs patients en quête d’un mieux être intime. Ce serait en effet un moyen efficace d’explorer et maitriser sa sexualité. Mais ce que l’on ne dit pas forcément, c’est que la masturbation peut aussi avoir des effets pervers difficiles à conjuguer si elle n’est pas pratiquer à bon escient.

 

Se masturber pour mieux se maitriser

Dans le genre répétition avant l’heure, il n’y a pas mieux que l’excitation manuelle des organes génitaux pour se mettre en condition. D’après les statistiques, près de deux jeunes hommes sur trois en font l’expérience avant l’âge de 20 ans. Pour l’homme, la masturbation fait donc souvent partie, assez tôt, de sa vie. Moment de plaisir solitaire, mais aussi arme efficace pour apprendre à connaître son « engin », cette pratique qui reste encore critiquée par les plus pudiques, semble pourtant avoir des vertus indiscutables en matière de sexualité.

En effet, dans bien des cas, c’est la stimulation manuelle des organes génitaux que les médecins recommandent à leurs patients qui éprouvent des difficultés à atteindre le plaisir. De même, pour les hommes souffrant d’éjaculation précoce, l’exercice de la masturbation a pour but de les aider à maitriser leurs sensations quand ils entrent en état d’excitation. En ce qui concerne les femmes, le but de l’exercice est de contrôler leurs zones érogènes et circuits du plaisir afin d’atteindre l’orgasme plus facilement avec l’homme.

 

Le danger du plaisir solitaire

Cependant, même si l’on peut accorder de nombreuses fonctions thérapeutiques à la masturbation, elle ne saurait jamais remplacer une véritable communion charnelle. Cela peut sembler facile à faire, mais pour le masturbateur compulsif, cela ne l’est pas. Pour exécuter sa mécanique quotidienne, il ne lui faut pratiquement rien sinon une vidéo et un peu d’imagination. Par contre, pour faire l’amour à une femme, il en faut bien plus. Pour certains adeptes de la « branlette », cela demande trop d’effort et d’implication. Alors ils préfèrent se réfugier dans le plaisir solitaire, là où ils sont seuls artisan et bénéficiaire de leur plaisir, mais surtout là où personne ne peut juger leur performance. Certains en arrivent même au point où ils ne savent plus du tout s’y prendre avec une femme.

 

Trouver le juste milieu pour le bien du couple

La masturbation peut apporter beaucoup de plaisir et de complicité au couple quand elle est pratiquée à deux. Exécutée de cette façon, elle n’a strictement rien à voir avec la stimulation solitaire unilatérale. Elle est d’ailleurs très courante dans les relations et constitue de surcroît l’une des pratiques les plus efficaces pour décupler le plaisir de l’autre. Cette forme de masturbation est un ticket pour la jouissance à elle seule. C’est un véritable art qui se conjugue au bout des doigts. Sur http://bienfairelamour.fr/, on vous dit tout sur comment donner de violents orgasmes à votre partenaire en la masturbant. Faites-y un tour et découvrez le secret des caresses magiques pour devenir l’amant dont elle a toujours rêvé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je vous offre mes conseils pour
Récupérer votre Ex dès ce soir
Indiquez votre MAIL pour recevoir la méthode de la reconquête amoureuse étape par étape immédiatement
Je vous offre mes conseils pour
Récupérer votre Ex dès ce soir
Indiquez votre MAIL pour recevoir la méthode de la reconquête amoureuse étape par étape immédiatement